Fonctionnement d’une cigarette électronique

Depuis que les cigarettes électroniques, ou e-cigarettes, ont fait leur apparition sur le marché, leur popularité et leur utilisation ont explosé, en particulier chez les adolescents et les jeunes adultes. Autrefois qualifié de crise de santé publique par de nombreux groupes de santé, le vapotage avec des cigarettes électroniques est désormais considéré comme un moyen «plus sûr» de fumer, Le fonctionnement d’une cigarette électronique n’est pas difficile à expliquer.

Qu’est-ce qu’une cigarette électronique ?

Les cigarettes électroniques sont des appareils alimentés par batterie que les gens utilisent pour chauffer l’e-liquide. Ce dernier se transforme en une vapeur et peut ensuite être inhalée. Elles sont aussi appelés e-cigarettes ou vapes et ont la forme d’une cigarette ou d’un stylo mais qui ne contient pas de tabac. Lorsque les cigarettes électroniques sont utilisées, la solution de nicotine se transforme en un brouillard qui peut être inhalé dans les poumons.

Les composants

Chaque e-cigarette est composé de trois composants principaux : la batterie, une cartouche contenant de la nicotine liquide et une chambre de vaporisation. Tous ces éléments sont disponibles en différents types et tailles, et vous en verrez souvent deux (sinon les trois) combinés en un seul appareil.

La batterie : c’est la partie la plus critique de l’e-cigarette et responsable de l’activation de l’appareil pour charger l’atomiseur à l’intérieur de la cartouche. Généralement, les e-cigarettes utilisent des batteries lithium-ion ou lithium-polymère mais les petits vaporisateurs ont une batterie intégrée.

Le réservoir : c’est aussi l’une de ses pièces les plus importantes. Il contient l’e-liquide et est également équipé d’une bobine qui devra être remplacée toutes les semaines environ. Les réservoirs sont disponibles en toutes tailles, certains ne contenant que 2 ml d’ejuice et certains contenants plus de 5 ml d’ejuice.

L’atomiseur : La chambre de vaporisation, également connu sous le nom d’atomiseur, est responsable de la vaporisation du liquide de nicotine à l’intérieur de la cartouche. La mèche transporte le liquide vers la bobine qui, chauffée par la batterie, la vaporise.

Alors, comment ça marche ?

Pour activer une e-cigarette, l’utilisateur doit d’abord appuyer sur le bouton d’activation. Il doit ensuite mettre l’appareil dans sa bouche puis commencer à inhaler. Ce geste provoque un flux d’air qui signale le capteur intégré à la batterie d’activer la chambre de vaporisation. La chambre de vaporisation convertit ensuite la nicotine liquide dans la cartouche puis le liquide est transformé en vapeur, qui est ensuite inhalée par l’utilisateur. Lors de l’expiration et du contact avec l’humidité de l’air extérieur, la vapeur se condense et produit un épais brouillard visible. Une fois que le vapoteur cesse d’inhaler ou si la charge de la batterie est faible, le voyant s’éteint.

E-liquide au CBD : le nouveau phénomène qui fait un carton !
Quels e-liquides choisir : bio, normaux, parfumés, ou les faire soi-même ?