L’e-cigarette l’innovation du 21ème siècle

La cigarette électronique pourrait être l’innovation du XXI siècle, c’est le discours porté par 53 experts et spécialistes mondiaux de la santé dans une lettre ouverte adressée à Margaret Chan la Directrice de l’OMS le 30 mai dernier, pour la journée internationale sans tabac.Pour ces cancérologues, tabacologues et autres spécialistes des addictions, l’OMS devrait « libérer le potentiel » de la cigarette électronique plutôt que de la réprimer. Parmi ces pontes signataires qui appellent l’OMS à encourager l’e-cigarette et à l’identifier comme un  «remède miracle au tabagisme», on compte Umberto Veronesi, cancérologue et ancien ministre de la santé Italien ou encore Michel Kazatchkine, ancien directeur du fond mondial contre le SIDA.

« La cigarette électronique et les produits du tabac sans combustion … pourraient être parmi les innovations les plus importantes du XXIe siècle en matière de santé ». Ces nouveaux produits doivent selon ces médecins être encadrés par une législation spécifique et adaptée. Ils dénoncent leur actuelle l’assimilation aux produits du tabac qui leur fait « plus de mal que de bien ». « Les gens fument pour la nicotine mais meurent de la fumée ». Ce sont les goudrons et gaz toxiques inhalés dans les fumées de cigarettes traditionnelles qui sont à l’origine des désastres du tabac qui pourrait causer jusqu’à 1 milliard de morts au cours du siècle.

Loin de promouvoir à outrance la e-cigarette, ou d’occulter les dangers de la cigarette électronique, ce nouveau collectif de médecins engagés rappellent que la cigarette électronique avec ou sans nicotine ainsi que les produits sans combustion représentent des « alternatives viables au tabagisme dans l’avenir ». Ils demandent donc à la directrice de l’OMS de reconsidérer sa position car elle les considère et s’apprêterait à les classer de la même manière que tout produit contenant de la nicotine.

La hausse du prix de tabac
La cigarette électronique est-elle dangereuse pour la santé ?